Vous avez quasiment tous recu un mail, ou vu un post sur internet, vous invitant à éteindre les lumières chez vous le 1er février entre 19h55 et 20h pour économiser l'énergie.

L'initiative est louable mais inutile. Démonstration (calculs et rédaction faits par un ingénieur thermicien) :

"N'éteignez pas la lumière, mémé descend l'escalier !

J’ai récemment reçu un mail me demandant de soutenir une grande cause, à savoir la lutte contre le réchauffement climatique, dû à l’émission massive de gaz à effets de serre, avec au premier chef le CO2.

Je cite : « 5 minutes de répit pour la planète : tout le monde éteint ses veilles et lumières le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00. »

Le but avoué : faire prendre conscience du changement climatique. Bon, noble idée en soi. Avec toutefois une vraie question sur l’utilité de ce geste, en tout cas en France. Je rappelle pour ceux qui ne seraient pas au courant (ah ah ah) que le changement climatique majeur en cours est dû à l’augmentation massive des gaz à effet de serre, avec au premier chef le CO2 fossile, rejeté par la combustion d’hydrocarbures fossiles (pétrole, gaz, charbon…).

Bon, sortons notre calculette et au boulot !

Mettons que chaque personne (enfin, chaque foyer) joue le jeu. On va estimer à 300 W ce qui est allumé à ce moment-là. L’équivalent de 4 ampoules de 75 W. Donc sur la période de 5 minutes concernées, ça représente 25 Wh.

Bien. En France, 95% de l’électricité est produite par des sources non génératrices de gaz à effet de serre (80% nucléaire et 15% hydraulique). En fait, la vérité serait de dire « peu génératrices de gaz à effet de serre », mais c’est négligeable par rapport aux moyens utilisés pour produire les 5% restants.

Donc sur ces 25 Wh, seuls 1,25 Wh viennent de moyens de production d’électricité gros émetteurs de gaz à effet de serre.

Vous allez me dire : c’est toujours ça. Je n’en disconviens pas. Mais si dans le même temps chaque foyer, au lieu de se retrouver dans le noir, baissait son thermostat de 20 à 19°C (pour ceux qui consomment du fioul ou du gaz pour se chauffer), au lieu d’éteindre les loupiottes pendant 5 min, l’économie réalisée serait d’au moins 12 Wh (7% d’économie sur le chauffage pendant le même laps de temps).

Et encore, c’est plus, car j’ai lissé la conso d’énergie pour le chauffage sur l’ensemble de l’année, or on chauffe rarement l’été…

Autre équivalence, 1,25Wh d’énergie fossile non utilisée, c’est ne pas utiliser un véhicule à moteur de 75 CV (genre Punto) pendant… 0,1 seconde. Et là encore, c’est même moins que ça, vu que j’ai simplifié les calculs (puissance nominale restituée, mais pas tenu compte du rendement – déplorable – d’un moteur de bagnole).

Ah oui, mettons que 100 000 foyers internautes fassent la manœuvre en même temps (pour l’éclairage), ça nous fait donc 30 MW. A 1 million de foyers, on est péniblement à 300 MW. Une tranche nucléaire c’est 1200 MW, et qui plus est la variation de charge rapide serait reprise par… les centrales thermiques. Effet de serre garanti.

L’idée peut sembler bonne, mais elle est techniquement inutile, franchement inutile. Désolé."